[/!\ HUGE SPOILER ALERT /!\] La fin de Metal Gear Solid V

Forum libre, parlez de tout ce que vous voulez...
Avatar de l’utilisateur
Alphagen
Messages : 128
Inscription : lun. nov. 23, 2009 2:06 am

ven. oct. 09, 2015 4:07 pm

J'ai vu, sur pas mal de forums, des discussions, des débats, portant sur la fin de ce MGS V, dont la plupart (pour ne pas dire tous), me paraissent insipides et dans quelques lignes, vous aurez compris les raisons pour lesquels j'ouvre ce topic, ainsi que celles qui me poussent à affirmer que les théories sur la fin, sont stériles.

Que cet autre Big Boss soit un fantasme ou réel, reste dans le domaine de l'histoire de MGS et on est en droit de se poser des questions, en tant que fans, mais celui qui cherche les réponses, ou des détails dans le jeu, dans l'optique affirmer ou infirmer certaines théories n'a, à mon avis, pas tout compris.


Une fois le 4ème mur brisé, c'est à dire le moment où est impliqué en tant qu'être humain, qu'on a touché aux sentiments, ça n'a plus aucune importance. Le noyau de cette fameuse "douleur fantôme", c'est ça. C'est cette barrière brisée. C'est ce qu'on ressent, nous, en tant qu'être humain. Quand on regarde Big Boss, qu'on se regarde, en tant que Big Boss, que Big Boss nous regarde, nous et se regarde dans nos yeux.


La vraie question est là. Que le "double" soit en chair et en os ou pas n'a aucune importance, ce qui compte c'est bien qu'il y ait deux personnalités, dans les deux cas et que l'autre personnalité soit le joueur et c'est là que la réalité nous rattrape et qu'on se sent désemparé. Pour le joueur, Big Boss est un personnage de fiction et nous nous sommes confondus avec lui, tout comme il s'est confondu avec nous. Fantasmes et réalités s'entremêlent, une fois encore.

Lorsque Big Boss brise le miroir, à la toute fin, symbolise probablement le fait que Big Boss se fiche de savoir la vérité, comme je l'ai ressenti, moi aussi.

C'est mon ressenti sur cette fin et je me devais de poster ça ici, car je sais que cela fera plaisir à certaines personnes (éhéh)

N'hésitez pas à exprimer vos sentiments, sur cette fin, vous aussi.

Avatar de l’utilisateur
Nagendra
Messages : 130
Inscription : jeu. févr. 09, 2012 4:26 pm
Localisation : Warehouse n°8
Contact :

ven. oct. 09, 2015 7:15 pm

celui qui cherche les réponses, ou des détails dans le jeu, dans l'optique affirmer ou infirmer certaines théories n'a, à mon avis, pas tout compris.
Ouais pas grand chose à redire la dessus, si ce n'est qu'avec 3 niveaux de lecture, chacun pourrait éventuellement se réfugier sur le rivage qu'il préfère.

Mais oui, en substance "Il n'y a pas de faits, seulement des interprétations." Notons aussi le nom de la mission finale: "Truth". Dans 1984, "The Ministry of Truth", c'est le mensonge, la désinformation, la manipulation.

Le coup du miroir, c'est excellent aussi. Certains y voient un face à face qui s'intègre à la chronologie, d'autres un "bro fist", d'autres encore, au pied de la lettre n'y voient que "smoke and mirrors".

https://en.wikipedia.org/wiki/Smoke_and_mirrors

Donc j'allais réagir sur le chat à propos de, je cite:
Sinon, pour le délire autour de Big Boss, c'est trop classique. Aucune surprise, malheureusement.
Tu vois bien que non ! C'est, en réalité, à mille lieues d'une fin classique. Kojima nous refait le coup de MGS2, sauf que cette fois-ci il soigne les apparences en plus de ne pas nous jeter son postmodernisme au visage. La tromperie passe tellement mieux dans la peau de Big Boss que dans celle de Raiden...

Faire un twist "surprenant" Tyler Durden-style n'est pas le propos de Kojima. Le mec t'aiguille depuis le départ, il attendrit et assaisonne la viande pour les quelques minutes de cuisson finale !

- le reflet de Snake la nuit dans l'hélico est celui de l'avatar.
- le test adn d'Eli
- on fête l'anniversaire du joueur sur la MB le jour que ce dernier aura choisi, alors que Big Boss est né un premier septembre...
- le dénouement de la quête de Paz qui concorde avec deux niveaux de lecture
- Snake à besoin d'un interprète russe (Sokolov à Snake dans MGS3: "your russian is superb.")
- le Pod de Peace Walker qui semble ne pas reconnaître Snake.

On ne peut pas dire que ce sont les pistes qui manquent. Sans oublier que d'autres éléments du jeu sont en train d'être explorés (des cassettes contenant le code audio d'un jeu MSX, le data-mining d'Ishmael qui révèle le même modèle 3d que celui du médic, etc, etc...)

Avatar de l’utilisateur
Alphagen
Messages : 128
Inscription : lun. nov. 23, 2009 2:06 am

ven. oct. 09, 2015 7:37 pm

Ce que je reproche, c'est la construction trop décousue. Inclure plus de cinématiques aurait relié plus facilement tout ça, plus le fait que le script soit loin d'être original, si on y réfléchi comme je l'ai détaillé dans le chat, c'est très Bowie/Lovecraft. Le jeu est super répétitif. Mais ça, c'est la faute des joueurs qui ont gueulé sur les forums, à la sortie du 4.

J'avais presque capté depuis le début/milieu du jeu. Si j'avais réfléchi plus que je ne l'ai fait à ce moment là, j'aurais pu comprendre, je pense. J'ai retrouvé des posts sur un forum US qui datent de la sortie du premier trailer où un étudiant en médecine qui expliquait en quoi la "corne" de Big Boss signifiait qu'il allait être question de déséquilibre mental ou de mauvaise perception de la réalité, voire de Bi-polarité ou schizophrenie, donc il avait plus ou moins balisé les différentes interprétations, depuis l'époque du premier trailer.

Le génie de Kojima ne se retrouve pas là dedans; le script est loin d'être exceptionnel. Son génie, pour moi, se trouve dans la réalisation et surtout le bris du 4ème mur, qui a été une réussite troublante. Autant d'intélligence dans l'expérience jeu/joueur. Qui te pousse à aller chercher les réponses plutôt en dehors du jeu, à l'intérieur de toi-même...

Quand Big Boss brise le miroir à la fin, ce que ça veut dire pour moi, c'est qu'il se contrebeurre la raie, de savoir la vérité, mais que ce qui compte, c'est que les deux aient été "Big Boss". C'est à dire à la fois le personnage et le joueur. c'est unique, une première pour moi, dans un jeu. Pour ça, je le dis haut et fort : Kojima est un génie. Son talent est sans artifices.

Avatar de l’utilisateur
Nagendra
Messages : 130
Inscription : jeu. févr. 09, 2012 4:26 pm
Localisation : Warehouse n°8
Contact :

ven. oct. 09, 2015 8:17 pm

Quand Big Boss brise le miroir à la fin, ce que ça veut dire pour moi, c'est qu'il se contrebeurre la raie, de savoir la vérité, mais que ce qui compte, c'est que les deux aient été "Big Boss". C'est à dire à la fois le personnage et le joueur. c'est unique, une première pour moi, dans un jeu. Pour ça, je le dis haut et fort : Kojima est un génie. Son talent est sans artifices.
Oui oui, j'avais relevé sans mentionner à nouveau, mais voilà qui fait plaisir à lire. Kojima nous lègue le titre de Big Boss, c'est assurément un joli cadeau...

Le script est classique admettons. Moi ce qui m'intéresse dans un jeu, c'est la qualité des péripéties plus que l'intrigue en elle-même. Et là mon pote, j'en ai eu pour mon argent. Ziggy Stardust X Zone of the Enders X 1984 X Moby Dick X Face of another...

Au reproche récurrent sur le manque de cinématiques, je réponds généralement qu'il y en a plus de 4 heures. Soit, pour relativiser, autant que dans MGS3. Et, pour faire une analogie pertinente, deux fois plus que dans Red Dead qui repose aussi sur une structure à peu près comparable (ouvert, gestion du temps de jeu et du fil narratif).

Bien sûr, c'est dilué dans 50, 100, 150 heures de jeu. Mais il ne tient qu'au joueur de prioriser les main missions pour aboutir à un rythme plus soutenu. Au delà de ça, même si je me doute que ce n'est pas ton cas, juger cet épisode à l'aune des opus 1/2/3/4 ne peut conduire qu'à la plus brutale des déceptions.

En plus de faire naître des phrases toutes faites et complètement ineptes:

"Bon jeu d'infiltration, mauvais MGS".

ou encore

"Bon RPG, mauvais FF".

MGSV n'est pas exempt de reproches. Le chapitre deux n'est même pas fini. Le modèle économique est dégueulasse. La narration peut accrocher, ou décevoir à quasi 50/50. Il y a même quelques couacs de gameplay (l'hélico qui ne nous amène pas d'un point A à un point B sur la map...). Mais la qualité de la cinématographie et la force du message, viennent transcender toutes ces considérations. Comme tu disais plus haut, on lui pardonne tout !

Avatar de l’utilisateur
Nagendra
Messages : 130
Inscription : jeu. févr. 09, 2012 4:26 pm
Localisation : Warehouse n°8
Contact :

ven. oct. 09, 2015 8:19 pm

https://www.youtube.com/watch?v=64fFqPwb16U

(Kojima est un amateur des romans de Kobo Abe, dont ce film est tiré...)

Avatar de l’utilisateur
Alphagen
Messages : 128
Inscription : lun. nov. 23, 2009 2:06 am

ven. oct. 09, 2015 8:57 pm

Il vaut mieux s'éviter de comparer les MGS entre eux, mais il y a un truc commun au centre de tout ces volets, au delà même du pilier qu'est Snake et ses "itérations", qui est la crise d'identité. Le 5ème ne fait que pousser cette crise à l'extrême, donc c'est un peu naze de le rejeter. Et c'est là que je rejoins ce que tu as posté, ainsi que ce que j'avais noté au sujet des influences Lovecraft. Abe était dans cet esprit là aussi, de crise d'identité et je crois que ça reflète bien les travers socio-politiques de l'époque.

Avec les pertes de repères classiques, tels que la religion et l'arrivée du libéralisme, sont nés de nouveaux courants littéraires et philosophiques, à contre courant de la philosophie Nietzschéenne, qui rappelait toujours ces bons principes moraux de bien et de mal. Tous ces esprits perdus, plus du tout en phase avec leur temps...

Kojima a clairement hérité de ça.
Dernière modification par Alphagen le ven. oct. 09, 2015 9:44 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nagendra
Messages : 130
Inscription : jeu. févr. 09, 2012 4:26 pm
Localisation : Warehouse n°8
Contact :

ven. oct. 09, 2015 9:38 pm

Gènes, memes, races, langues...

La crise d'identité et l'héritage constituent en effet l'ossature de la saga.

Et oui, c'est le Japon d'après-guerre en somme. À la crise identitaire vient s'ajouter la peur de l'atome, aussi très prégnant dans Metal Gear...

Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité