[Histoire] Rétrospective de la saga Shenmue

Tout ce qui concerne Shenmue en général : goodies, genèse, futur...
Avatar de l’utilisateur
MairusuPawa
Messages : 24
Inscription : mar. févr. 17, 2009 6:41 pm

mar. janv. 17, 2012 3:39 pm

En attendant le 25 janvier, je vous propose une petite piqûre de rappel… ;)

Note 1 : proposé sur plusieurs forums déjà (Neo Arcadia, Heros'Revolution, …)
Note 2 : scans des Dreamcast Mags en bonus.


Avant-propos : ceci est une traduction imprécise de l'article Remembering Shenmue par Shuni Sharna, sur ThatGamingSite.


Un peu de musique ? Ouvrez http://www.youtube.com/watch?v=OdLYvdEmvRU dans un nouvel onglet.



WARNING:SPOILERS







Image

Yu Suzuki, le légendaire créateur des jeux Hang On, Outrun et After Burner, avait une vision. Une vision qui était de créer quelque chose de tellement accompli que ça en changerait la façon dont nous jouons à jamais.

Initialement, c'était conçu comme un RPG basé sur Virtua Fighter et prévu pour la Sega Saturn. Alors que le cycle de développement progressait, le concept s'éloigna de ses racines pour devenir un jeu entièrement nouveau, bien que conservant une similarité frappante entre le personnage d'Akira (Virtua Fighter) et le nouveau protagoniste.

Alors que les aspects plus détaillés de ce RPG prenaient petit à petit forme, les résultats décevants de vente de la Saturn laissa le projet en hiatus.

Image

Sega se concentra alors sur des restructurations managériales, pour appuyer la Saturn en dehors du territoire japonais. Sans réussir à avoir un impact vraiment sensible sur le marché, SEGA commença à se pencher sur la création d'une nouvelle console.

Initialement dévoilée comme projets « Blackbelt », « Katana » et finalement « Dreamcast » - les caractéristiques techniques de ce nouveau matériel posaient les bases pour que le projet de RPG puisse reprendre convenablement, cette fois sous le nom de code « Projet Berkeley ». SEGA connaissait son potentiel ; c'est pourquoi, lors du lancement de la Dreamcast au Japon, une démo vidéo fut incluse dans les premières éditions presse de Virtua Fighter 3TB.

Le disque « Projet Berkeley » mettait en avant un nouveau genre d'expérience RPG, montrant une interaction très forte entre des personnages sur une très grande échelle - bien plus que ce dont nous avions pu faire l'expérience jusqu'alors. Le disque était également une démonstration technique de ce que la nouvelle console était capable de supporter. Sous le regard avide des gamers, à l'affût de toute nouvelle information - le jeu fut dévoilé sous son nom final, « Shenmue », au début de l'année 1999.

Un peu plus tard au cours de cette même année, une démo dédiée - un aperçu du jeu final - nommée « What's Shenmue » fut offerte avec l'achat de consoles, et envoyée gracieusement à ceux ayant précommandé le jeu, quelques mois seulement avant sa sortie. La démo mettait en scène le protagoniste, Ryo, explorant un quartier restreint de Dobuita. Son objectif était de retrouver un des dirigeants de SEGA - Hidekazu Yakawa, connu sous le nom de « Monsieur SEGA » pour ses nombreuses apparitions dans les publicités de l'entreprise. Dans la démo, Yukawa est retenu en hôtage par un groupe de voyous.

SEGA voulait vraiment que Shenmue recontre un immense succès. Leur but était de redresser l'image de SEGA, endommagée par l'échec relatif de la Saturn.

Mais inévitablement, les blessures étaient profondes chez les gamers; ainsi, les vente de la Dreamcast commencèrent à s'éroder dès l'annonce de la Playstation2 au Tokyo Game Show.

Malgré cette défiance, SEGA tenait bon, avec même quelques traits d'humour relatifs à cette situation : le final de la démo « What's Shenmue » montre en effet Yukawa noyé entre des palettes de Dreamcast invendues. Heureusement, sur le mur en face de lui, un poster annonçant l'arrivée de Shenmue lui remonta vivement le moral !

Shenmue fut mis en vente le 29 décembre 1999 au Japon.

Précurseur dans son genre, Shenmue possédait un système de changement de météo en temps réel (le « Magic Weather ») en cours de jeu. Il inventa également les Quick Timed Events (QTE), incorporés dans la plupart des jeux actuels désormais. Un nom fut créer pour définir ce jeu d'un genre nouveau : F.R.E.E., pour Full Reactive Eye Entertainment.

Image

Le monde ouvert de Shenmue était alors un guide pour tous les développeurs de jeux voulant prendre les devants et produire leurs propres chefs-d'œuvre. Mais, même dans la génération actuelle, aucun jeu n'a réussi à livrer quelque chose du calibre de Shenmue.

Le jeu avait tout : une salle d'arcade dans laquelle vous pouviez vous écarter de la trame narrative pour passer la journée sur Space Harrier ou Hang On, entre des jeux de flèchettes ou de boxe. Vous vous sentiez chanceux un jour ? Vous pouviez entrer dans une des boutiques et participer à des tirages au sort, pour remporter des figurines ou des jeux Saturn. Vous pouviez alors faire un tour chez un voyant, puis rentrer chez vous, à la résidence Hazuki, pour vous assoir devant la télévision et brancher la Saturn.

Pour un jeu ayant été développé juste avant le passage au nouveau millénaire, c'est un exploit technique encore difficile à réaliser plus de dix ans après.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=U-gUnWfZOUc[/youtube]

L'histoire de Shenmue commence le 29 novembre 1986. À cette date, le personnage de fiction Ryo Hazuki rentre chez lui en catastrophe, découvrant son père en pleine confrontation avec un homme inconnu. Après un échange intense de combats martiaux et de mots durs, Iwao Hazuki reçoit un coup fatal - Ryo, impuissant, tente alors de récupérer ses forces et se traine vers sson père mourrant. Les derniers mots de Iwao à son fils furent : « Tes amis… garde tes amis, ceux qui tiennent à toi, proche de toi ».

Ainsi commença la quête émouvante de Ryo…

Au milieu de ce conte de revanche se déroule également une histoire d'amour, se développant petit à petit entre Ryo et une fille, Nozomi. Alors que l'histoire prend forme, la recherche inlassable de Ryo pour comprendre la vérité derrière le meurtre de son père l'empêche de prendre conscience des sentiments de Nozomi pour lui. Yu Suzuki démontre ici son talent de créateur, à la fois dans la beauté et la mise en scène de son conte, et à la fois par l'accomplissement technique derrière le jeu.

Cette parenthèse narrative escalade alors et culmine d'une façon marquante, marquant l'esprit même longtemps après avoir vu la fin du jeu. Même si Shenmue est avant tout une histoire centrée sur l'importance de l'amitié, l'accent de celle-ci est avant tout porté sur le chagrin de la séparation.

Tout en construisant les relations entre les personnages clés, leur départ petit à petit pendant le jeu vous laisse à devoir supporter le changement de régime. C'est à ce moment que Shenmue quitte son aspect RPG pour faire une transition faire quelque chose de plus grandiose.

Image

Il y a, tout au long du jeu, des personnages mémorables à rencontrer. « Mark Kimberley », par exemple, se distingue dans ce premier chapitre de la saga. Ryo forge une amitié forte avec lui vers la fin du premier chapitre, pendant son travail sur le port de Amihama. Chaque soir, Mark se promène sur la jetée et scrute l'océan, espérant revoir son frère disparu en mer sans laisser de traces. Dès le départ, l'idée que quelque chose se soit passé avec un gang mafieux trainait sur le quartier transpire - les « Mad Angels », qui seraient liés également à Lan Di, l'homme ayant tué le père de Ryo.

Shenmue adressait également des problèmes contemporains au Japon, à une période où l'américanisation de la nouvelle génération était considérée par certains comme facteur détériorant de l'esprit des traditions du pays. Ceci est apparent à travers quelques flashbacks, dans lesquels le père de Ryo cherche à lui enseigner des valeurs que le fils rejette. D'autres exemples sont éparpillés dans le jeu, comme les vêtements portés par certains personnages tout au long du jeu, et le placement de quelques publicités liées à ce thème.

Dans Shenmue II, « Joy », une biker déjantée, s'assure que Ryo ne manque de rien au cours de son périple. Les sentiments sont présentés en écho de l'histoire avec Nozomi. Encore une fois, Ryo s'assure que la relation soit purement platonique.

Image

Pendant Shenmue II, Ryo commence à se forger un caractère plus accompli. Il n'est plus dépeint comme un jeune homme empreint du désir de vengeance, Yu Suzuki faisant évoluer subtilement l'histoire de son conte. Nous en apprenons plus sur Lan Di, et la compassion envers Iwao Hazuki décline lors de la réalisation que lui-même a déjà tué un homme.

Durant le premier jeu, Ryo a quelques fois des visions d'une jeune fille issue d'un petit village, et qu'il n'a jamais rencontrée. Vers la fin du deuxième jeu, celle-ci se dévoile sous l’identité de « Shenhua ».

Le joueur commence alors à prendre connaissance d'une ancienne prophétie, ayant prédestiné Ryo et Shenhua à se rencontrer. Ils vont se voir confier un rôle crucial, bien plus important que ce qu'ils pouvaient imaginer.

Alors que les deux s'approchent des alentours de son village, une séquence poignante se déroule, concluant le chapitre - et avec lui, la saga entière - avec une bonne dose d'attente.

La trame du jeu repose sur deux mirroirs chinois ancien - l'un décoré d'un dragon, l'autre d'un phœnix. Ce premier est volé par Lan Di dans le prologue du premier jeu, puis récupéré par Ryo juste avant son départ pour Hong-Kong. Il est dévoilé, pendant le jeu, que des évènements secrets se révèleront si les deux mirroirs sont rassemblés.

Initialement, Yu Suzuki prévoyait de publier Shenmue chapitre par chapitre, la sage en comptant 16 au total. Mais il est spéculé que, le jeu ne se vendant pas dans les volumes prévus, le programme ait été remanié. Shenmue I présente le chapitre 1, et Shenmue 2 couvre les chapitres 3 à 6. Le chapitre 2 est mentionné dans Shenmue II à l'aide de quelques références partielles dans le jeu, et quelques planches de manga diffusées en extra sur le DVD de la version Xbox du jeu.

Le succès phénoménal du jeu sur le territoire japonais a poussé SEGA à publier également une version Dreamcast un peu plus rare, connue sous le nom de « US Shenmue ». Il s'agit pour l'essentiel de la version occidentale du jeu, avec voix anglaises, et la possibilité de changer de langue à la volée dans le carnet de notes de Ryo (relatant ses progrès).

La première parution de Shenmue au Japon était accompagnée d'un CD Audio, comportant la bande-son du jeu, et nommé « Yokosuka Beats ». Shenmue II fut lui accompagné d'un disque bonus, un « Passeport Virtua Fighter 4 » - jeu qui hélas ne verra jamais le jour sur la console de SEGA, celle-ci étant abandonnée l'année suivante. En conséquence, Shenmue II ne fut publié sur Dreamcast en dehors du Japon qu'en Europe, avec uniquement la traduction de ses textes (les voix du jeu restant japonaises). Aux États-Unis, des revendeurs comme EB Games commencèrent à importer massivement la version européenne du jeu, forçant Microsoft à agir pour bloquer le phénomène.

En 2001, SEGA diffusa « Shenmue : Le Film » dans quelques cinémas japonais. Le film est, pour l'essentiel, une compilation des scènes du jeu en ordre chronologique, capturés depuis la console. Ce film dure environ 90 minutes, et fut distribué internationalement par Microsoft sur un DVD accompagnant la version Xbox de Shenmue II.

Image


Microsoft avait en effet signé un partenariat exclusif avec SEGA, les autorisant à se réserver l'exclusivité Xbox de certains jeux prévus pour Dreamcast - comme Panzer Dragoon, Jet Set Radio 2, Crazy Taxi 3 ou Toejam & Earl 3. Shenmue II devint une exclusivité Xbox sur le territoire américain pour cette raison, dans une version entièrement doublée en anglais reprenant Corey Marshall pour la voix de Ryo Hazuki. Cette version ne fut distribuée qu'aux USA et en Europe.

Image

Shenmue inclue également un disque « Passeport », comportant de nombreuses fonctionnalités comme la possibilité de revoir des scènes du jeu. Il est également possible d'écouter la bande-son fabuleuse, composée par Takenobu Mitsuyoshi, Yuzo Koshiro, Takeshi Yanagawa, Osamu Murat et Ryuji Iuchi. On note aussi la présence de mini-jeux et des contenus bonus, comme les explications détaillées offertes par les personnages du jeu sur les lieux, les événements, ou les fonctionnalités et la réalisation technique.

Ce disque permettait aussi de se connecter sur internet et accéder à « Shenmue World ». Il était possible de lire des informations détaillées sur l'univers de Shenmue, ou encore de se classer dans un « ranking » entre gamers et comparer ses meilleurs scores. Ces fonctions ne sont plus accessibles aujourd'hui, les serveurs de SEGA ayant été débranchés en 2004 ; quelques fans ont cependant remarqué une brève remise en ligne de ceux-ci en 2006, lors de l'annonce du MMORPG Shenmue Online.

Shenmue Online, auparavant annoncé en 2004 comme une co-création de SEGA et de JC Entertainment Korea, était basé sur l'univers de Shenmue II. L'idée générale était de rejoindre l'un des trois clans présents dans la ville pour l'occasion. Les première images du jeu, présentées en 2004, furent très critiquées : beaucoup eurent un mouvement de recul en constatant que le jeu était beaucoup moins bien réalisé que sur Dreamcast.

Image

JC Entertainment se retira du projet lors de l'E3 2005, et SEGA confirma en 2006 poursuivre son développement avec un autre développeur. De nouvelles images montrèrent une bien meilleure qualité de jeu peu après, mais le projet fut mis en suspens alors que SEGA devait se réorganiser pour produire des jeux multisupports grand public.

Les chiffres de vente de Shenmue II ne furent jamais dévoilés. Il se dit que ceux-ci n'étaient pas suffisant pour assurer le développement et la publication de la suite de la saga.

Les sites de fans sont, de leur côté, remplis de spéculation sur Shenmue III. La série Yakuza de SEGA, « Ryu Ga Gotoku », reprit la formule de Shenmue sur les nouvelles consoles, accentuant le désarroi des joueurs pouvant imaginer ce que Shenmue aurait pu donner.

Très peu de jeu peuvent se vanter d'être aussi majestueusement réalisés, et tellement absorbant que le temps passé à errer pour progresser devienne non plus une nuisance, mais une immense qualité.

Même en rejouant parties après parties, il subsiste toujours des doutes et des motivations poussant à se perdre dans cette ambiance particulière. On doute de trouver un jour un job au port, on se surprend à jouer de nouveau aux fléchettes pour battre ses meilleurs scores, ou simplement à traîner dans la ville et claquer l'argent de poche dans l'achat de futiles Capsule Toys.

Il n'est pas dur de se rendre compte de la quantité de travail et de soin apporté à la réalisation de Shenmue. Jouez au premier jeu, et regardez comment les saisons évoluent, ou comment les habitants de la ville se prépare à Noël avant de finalement retirer les décorations - des détails qui impressionnent toujours.

Image

Au maximum, vous pouvez errer dans Shenmue jusqu'au 15 avril 1987. À cette date, Ryo subit le même sort que son défunt père. Un destin similaire vous attend dans Shenmue II, si vous n'arrivez pas à compléter le dernier chapitre avant le 31 juillet 1987.

Malheureusement, tout comme ces grands jeux classiques aujourd'hui relégués au cimetière, Shenmue risque d'être encore longtemps oublié… à moins que SEGA ne réussisse à reprendre la série entière. Imaginez seulement les possibilités offertes par les manettes à détection de mouvement, ou même Kinect, lors des QTE.

Mais depuis ce temps, qu'est-il arrivé à Yu Suzuki et à AM2 ?

En dehors d'avoir été la sixième personne à être reconnue par l'Académie des Arts et Sciences Interactives en 2003, Yu Suzuki a pris une retraite partielle, restant tout de même consultant externe pour SEGA.

Image

Une rumeur courrait sur son possible départ de SEGA en 2009, après 26 ans de loyaux services. SEGA démenti en laissant entendre qu'il dirigeait une nouvelle division, nommée AM-Plus. Yu Suzuki quitta officiellement SEGA en Juillet 2011.

La division AM2 fut remaniée et éparpillée dans SEGA Enterprises en 2004, juste après la sortie de Outrun 2.

L'anticipation est quelque chose de formidable. Peut-être que, dix années après, SEGA devrait se pencher sur les possibilités de faire revivre la saga Shenmue, en considérant que bien des gamers actuels n'ont pas connu cette histoire.

Pour ceux d'entre-nous ayant vécu l'expérience qu'est Shenmue, la légende continue de vivre…




Image
Image
Image

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Ric
Messages : 473
Inscription : mer. août 09, 2006 3:26 pm

mer. janv. 18, 2012 8:00 am

Belle reprise !

Bonne Année dans l'attente de nouvelles fraîches et revitalisantes, mais pas de douche froide !

Avatar de l’utilisateur
G Hazuki
Messages : 63
Inscription : ven. déc. 03, 2010 10:24 pm

ven. janv. 20, 2012 7:50 pm

Ric a écrit :Belle reprise !

Bonne Année dans l'attente de nouvelles fraîches et revitalisantes, mais pas de douche froide !

J'espère toujours une bonne nouvelle. C'est vrai que reprendre la série depuis le début avec des ajouts, de nouvelles possibilités ou nouveaux bonus serait extraordinaire.

Répondre
  • Information
  • Qui est en ligne ?

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité